Devonport

Dev

Dès jeudi, on a eu la bougeotte. Il faut dire qu’après une matinée de démarches diverses, il nous est souvent arrivé de tourner un peu en rond. Comme le centre ville, à proprement parler, ne se résume qu’à la très longue et très vivante Queen Street, il n’est même pas évident de partir explorer la ville, dont on fait assez vite le tour.

Du coup, nous avons décidé de prendre le ferry, et de nous rendre à Devonport, de l’autre côté de la baie de Waitemata Harbour, au nord d’Auckland. C’est un quartier plus typique, très résidentiel, avec de jolies petites maison victoriennes en bois de toutes les couleurs qui s’étalent en terrasses et surplombent la baie (il faut savoir qu’à Auckland, TOUT monte. Il est impossible de faire 200m sans avoir à grimper une côte redoutable -et je pèse mes mots!-). Du coup, comme on avait pas assez grimpé la journée, on a décidé de gravir Mount Victoria, un ancien Pa maori (village fortifié sur une colline) pour profiter du panorama, malgré la nuit tombante. A 17h donc. Oui.

Baie

Comme vous pouvez le voir, c’était plutôt sympathique. Vue splendide sur Rangitoto Island, une île volcanique couverte de végétation (on avait prévu de s’y rendre demain pour monter au volcan, malheureusement, demain: c’est PLUIE). François était tout fou, en haut de Mount Victoria se trouve un ancien canon du début du 20ème siècle, bâti là pour lutter contre les prétentions d’invasion russe dans le Pacifique. En gros, ils l’ont fait tonner une fois « pour voir », l’explosion a fait éclater toutes les vitres des alentours, et les habitants ont tellement râlé qu’ils ne s’en sont jamais resservi.

A la cool, les néo-zélandais.

Tiki

Pour finir cette chouette escapade à deux pas de chez nous, nous nous sommes régalés d’un excellent fish&chips. Attention, rien à voir avec les atrocités que nous vend la Grande-Bretagne. Ici, le poisson est frais du jour, étalé en vitrine, et le client choisit sa variété. Comme on est des explorateurs du goût, on a opté pour des filets de tarakihi et mazette, il ne se passe pas un jour depuis sans qu’on évoque ce poisson dans un soupir de plaisir. C’était excellent. François ne s’en remet pas.

Coming soon: les bizarreries culinaires que nous avons dégotées. Vous n’allez pas être déçus (nous non plus, d’autant qu’on va devoir les manger!).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s