Ciel Rouge Sang et pattes cassées

SONY DSCDepuis trois semaines, la météo nous annonce des dimanches de pluie. Encore de la pluie et toujours de la pluie. Nous avions donc trompé notre attente de promenade en visitant le musée d’Auckland et en travaillant le dimanche…

La météo n’était pas plus clémente cette semaine, mais on s’est dit: « Tant pis si on doit mettre des capes de pluie, on va visiter Rangitoto ».

SONY DSC

SONY DSC

Rangitoto c’est une île juste en face d’Auckland, en fait c’est même un volcan, qui est apparu il y a 600 ans comme ça, pouf, devant les Maoris médusés qui avaient déja colonisé la Nouvelle Zélande à cette époque. Rangitoto ça veut dire « Ciel Rouge Sang » c’est en fait une abréviation d’un nom maori plus long (Ngā Rangi-i-totongia-a Tama-te-kapua) qui signifie « Le-jour-où-Tama-Te-Kapua-s’est-grave-fait-tataner-la-tronche-lors-d’une-bataille-qu’il-a-perdue ».

SONY DSC

Bref, revenons à nos moutons (mérinos). Nous sommes donc partis aux aurores (levés 6h!) avec Bérengère (l’autre lectrice) en ferry pour rejoindre ce petit volcan éteint et nous avons passé la matinée à gravir son sommet. Le paysage est plutôt monotone et désolé mais très surprenant. Les débris volcaniques noirs forment des amas couverts de lichens et des arbres tordus ainsi que des fougères arborescentes (« arboricoles » comme dirait Elsa qui a décidément du mal avec ce mot) essaient de pousser au milieu de tout ça. Ici, peu d’oiseaux, quelques araignées dont on a surtout vu les toiles impressionnantes, et c’est à peu près tout. On se retrouve vraiment dans un monde en pleine reconstruction où la vie essaie de reprendre sur ces roches ignées (la classe).

SONY DSC

SONY DSC

En redescendant du sommet, nous avons continué notre promenade jusqu’au bord de mer afin de pouvoir déjeuner sur une des rares mais très jolie plage de l’île où le sable est un mélange de sable clair venant de la mer et de sable noir volcanique.

SONY DSC

SONY DSC

Pour partir de Rangitoto, il n’y a que trois ferry par jour, nous avons du presser un peu le pas pour être sûrs d’attraper celui que nous voulions, ce qui fait qu’après une marche rapide (5km en moins d’une heure) nous avons pu rentrer et nous retaper devant un délicieux café en récompense de nos efforts du jour.

SONY DSC

SONY DSC

Et finalement, il n’a pas plu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s