Goat Island, altitude -5 mètres

Intova Digital Camera

Pour Elsa, les vacances sont déjà là. Elle cherche donc à s’occuper tant bien que mal pendant que je travaille encore (pour 2 semaines). Heureusement, je travaille dans un restau où travaillait avant Morany, l’amie de Violène, une collègue d’Elsa (le monde est petit). On s’est donc arrangés tous ensemble pour essayer de faire quelques activités dans les semaines à venir.

La seule date permise par la météo était le lundi, or, miracle du calendrier kiwi, ce même lundi était férié! Pas de travail au restaurant pour moi. Nous avons donc pu partir tout les quatre en direction de Goat Island. C’est une petite île à environ une heure de voiture d’Auckland. L’île et la région autour font partie d’une réserve biologique donc tout y est beau et presque encore sauvage. En tout cas, pas de méga hôtel resort à proximité mais juste la plage et des « sandflies » ces saletés de petits moucherons qui vous piquent très fort!

Après une video de présentation de la plongée, où l’on apprend que le plus gros risque sous l’eau c’est de se faire des lésions aux poumons à cause de la dépression due à la remontée, nous avons signé une décharge de responsabilité, nous avons enfilé de très seyantes combinaisons et nous sommes partis avec notre monitrice Kerry…

Intova Digital Camera

Au moment de mettre le paquetage avec les bouteilles, ont se rend compte à quel point c’est LOURD! Heureusement dans l’eau ça pèse beaucoup moins. Nous avons commencé par une mini-session sécurité dans 1m d’eau, histoire d’apprendre à remettre son détendeur pour respirer si on le perd sous l’eau, à purger son masque si de l’eau s’infiltre, à éviter que ses tympans ne finissent en pop-corn à cause de la pression, nous nous sommes dirigés plus au large, sous un ciel plutôt gris et dans une mer qui bougeait quand même pas mal. Et là, on coule…

Intova Digital Camera

Sous l’eau, on entend sa respiration. Les bulles font beaucoup de bruit en passant le long de la tête. On essaie de faire les quelques gestes appris et on regarde autour de soi. C’est vrai que tout parait plus gros ici, et on se retrouve touriste dans un monde qui n’est pas le sien. En dessous, de larges algues brune vont et viennent au rythme des courants, de grosses daurades nous frôlent avec curiosité, de petits poissons se cachent près des rochers au milieux d’oursins et d’anémones. Pas beaucoup d’angoisses sous l’eau, on avance, on regarde, on purge son masque, on découvre, on fait « OK » avec les mains.

Intova Digital Camera

Intova Digital Camera

Les photos qui agrémentent cet article proviennent de la monitrice qui avait un appareil numérique et d’Elsa qui a pu « shooter » un peu avec. Nous avions pour notre part également acheté un appareil étanche mais les photos n’étant pas encore développées, ce sera la surprise.

Cette première plongée dure une demi heure… C’est peu mais on est tellement fourbu après que c’est assez! Nous sommes repartis avec notre diplôme de baptême en se disant qu’on y retournerait bien!

Intova Digital Camera Intova Digital Camera Intova Digital Camera

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s