Mount Taranaki

SONY DSC

Comme je vous le disais, notre petit périple ne s’est pas arrêté au surf. Nous avons repris la voiture avec Violène, Morany et Peter le slovaque le dimanche après-midi, et nous sommes descendus à New Plymouth. Nous avons récupéré François qui nous avait rejoints en car (6h de car, le pauvre!) et nous avons mis le cap vers le très imposant et impressionnant Mount Taranaki, un volcan endormi qui culmine à 2300m environ d’altitude (le petit rond vert à gauche de la flèche sur la carte).

Taranaki Map

Nous étions tous bouche bée devant l’allure du Taranaki. Un cône parfait, couvert de neige, surplombé de gros nuages…Je me suis rarement sentie aussi petite au pied d’une montagne!

62281_10151257084538308_133491974_n

Nous avons atteint le point de départ de la randonnée vers 10h du soir, il faisait déjà nuit noire, et nous avons monté les tentes dans le froid. C’était comique. Et il a ensuite fallu manger! Nous avons donc sorti le réchaud, les casseroles, et à la lumière de nos lampes, nous avons fait cuire une grosse tournée de pâtes en vue des efforts du lendemain. Nous avons dégusté ça dans le froid, toujours, et sous un ciel plein d’étoiles. C’était très étrange comme moment, nous étions seuls au monde au milieu de plein de choses que nous ne pouvions pas voir, dans un silence absolu. C’était assez incroyable.

Après une nuit un peu difficile (le froid, toujours), nous nous sommes levés à 5h du matin, pour découvrir que la tente était couverte de gel. C’était donc cela! Nous avons tout remballé, pris un solide petit déjeuner (littéralement, le nutella était dur comme une brique!), et avons mis le cap vers le sommet du Taranaki.

C’est une randonnée assez difficile, dans laquelle il n’y a QUE de la montée (et quelle montée!) à l’aller, et que de la descente au retour. Imaginez, nous partions de 950m, et le chemin du sommet grimpe sur 1400m en ligne droite!

SONY DSC

Malgré le soleil, le vent était glacial, surtout à partir du moment où nous sommes passés au-dessus des nuages (complétement fou comme expérience d’ailleurs!). Heureusement que les efforts nous réchauffaient! Nous avons atteint le premier refuge à 1500m en une heure et demi, pour découvrir qu’au dessus de nous, tout était recouvert de neige. Nous avons quand même tenté de grimpé dans la névé, mais nous n’étions vraiment pas équipés pour, et la progression était extrêmement lente et difficile. Du coup, en gens responsables, arrivés à 1800m, nous avons fait demi-tour, un peu déçus, mais conscient du fait que ça aurait été stupide de continuer sans crampons. Nous avons croisé un alpiniste qui nous a confirmé qu’au-delà de 2000m, ce n’est plus de la neige mais de la glace qui recouvre le volcan, et que nous n’étions vraiment pas en mesure de continuer.

550340_10151172834159733_1871544694_n

SONY DSC

SONY DSC

154299_10151172841134733_1348815798_n

Nous avons donc fait demi tour (c’est dans le sens de la descente qu’on se rend compte à quel point c’est escarpé, comme sur la photo 5!) et avons retrouvé la voiture à 10h30 pour un pique-nique bien matinal, mais nous étions affamés!

C’était une randonnée incroyable, difficile, éprouvante, mais somptueuse. Nous avons prévu d’y retourner en février, lorsque la neige autra fondu, pour atteindre le cratère qui lui, est rempli de neige toute l’année. Le plus haut point du volcan est un site sacré pour les Maoris, auquel l’accès est d’ailleurs interdit (pas matériellement, mais par respect). Encore une fois, la légende du Taranaki fait rêver. Anciennement située près du Mont Tongariro, au centre de la NZ, les deux montagnes se sont battues pour l’amour une troisième montagne. Malheureusement, après avoiré été battu par Tongariro, Taranaki a été banni sur la côte. Les Maoris racontent que dans sa fuite, ses larmes ont creusé le lit de la rivière Whanganui. C’est amusant de voir d’ailleurs que les Maoris ne se sont jamais installés entre ces deux volcans, persuadé qu’un jour Tongariro et Taranaki se rapprocheraient pour se battre à nouveau…

Pour conclure cette journée, nous avons repris la voiture vers le nord pour aller voir une très belle cascade, visiblement une des plus hautes de NZ (et ça se mérite, 20mn de route sur un chemin en caillasse et nids de poules!) avant de remettre le cap sur Auckland.

SONY DSC

SONY DSC

Inutile de vous dire que nous avons dormi comme des bébés…

SONY DSC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s