Mount Eden et One Tree Hill

SONY DSC

Pour le dernier week-end néo-zélandais de François, nous avons décidé d’aller explorer les coins d’Auckland que nous n’avions pas encore vus. Direction Mount Eden, un quartier très huppé construit autour d’un petit volcan en plein dans la ville, puis One Tree Hill, un autre petit volcan plus loin, pour une marche de 18 petits kilomètres en tout (oui, les mollets tiraient un peu le lendemain).

Nous sommes passés devant un cimetière victorien que j’aime beaucoup beaucoup (j’adore le mélange des stèles anciennes délabrées, et de la végétation tropicale, qu’on ne voit malheureusement pas bien sur les photos), et comme la journée était superbe, nous avons fait quelques photos. Puis, nous avons mis le cap sur Mount Eden, armés de nos mollets en kevlar et de nos cuisses en acier (mazette, ça grimpe!). Une fois en haut, wouah, nous avons eu le souffle coupé. Premièrement, le cratère du volcan est impressionnant. Et puis la vue sur Auckland! Sublime! Nous n’avons pas regretté d’être sortis crapahuter.

Après un déjeuner rapide et rassérénant, nous nous sommes dirigés vers One Tree Hill, un des lieux importants de l’histoire maorie à Auckland. En effet, au sommet de la colline trônait au XIXème siècle un arbre unique, cher aux maoris, car sacré. Les colons, toujours enclins à faire dans la dentelle, ont tout simplement abattu l’arbre pour le bois. Sir Campbell, le premier habitant européen du coin, a aussitôt décidé de replanter un arbre pour calmer un peu les esprits, et l’arbre a poussé jusqu’en 1994 où des activistes maoris l’ont abattu pour protester contre les injustices commises par les britanniques.

Aujourd’hui, un obélisque géant surplombe la colline (je crois que ça les a calmés, les arbres), ainsi que la tombe du fameux Campbell. Et la colline elle-même, anciennement pa maori dont on distingue encore bien les terrasses, est devenu un magnifique parc, avec des arbres pluricentenaires et une herbe dense et bien verte (c’est qu’il pleut par ici!). Nous nous sommes donc promenés parmi les moutons car oui, en pleine ville, il y a des moutons AUSSI. La preuve en image…

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s