Nouvelle passion: le triathlon!

BANDEAUPRESENTATION

Photo: Les Lions Triathlon – http://www.leslionstriathlon.com

Depuis un peu plus d’une semaine, me voilà inscrite dans un club de triathlon, le club des Lions dans l’Eure! Cela faisait des mois que l’idée me trottait dans la tête, depuis cet après-midi en Nouvelle-Zélande où, par hasard, je me suis retrouvée dans la rue à encourager les triathlètes français venus participer au triathlon de la ville d’Auckland. L’ambiance était fantastique, tellement gaie, tellement simple et authentique, et les coureurs étaient tellement concentrés, tellement beaux dans l’effort, que je me suis promis de me former moi aussi à cette discipline.

Une vocation tardive donc, puisque je vois poindre mes 28 ans, et que j’ai physiquement beaucoup de progrès à faire; je pars pour ainsi dire de zéro (mon crawl est interdit par la Convention de Genève, pour vous dire!). Du côté des points forts en revanche, je mise sur mon obstination et ma capacité à me plier à la discipline. Je veux = je peux, telle sera ma philosophie.

Du coup, je me prends à rêver devant les exploits physiques les plus fous, comme la sublime et extrême course Norseman. Un Ironman (3800m de natation dans un fjord à 4h du matin, 180km de cols montagneux à vélo, et 42,2km de course à pied) dans l’ouest norvégien, dans un décor qui, je dois bien l’admettre, m’a fait verser une larme en visionnant la vidéo suivante.

J’en ai une boule au ventre rien que d’y repenser.

Un jour…

A week ago or so, I joined a triathlon club, the Club des Lions in the Eure department. I had been thinking about it for months, since that day in New Zealand when I found myself, totally by chance,  supporting the French triathletes who had taken part in the Auckand triathlon. The atmosphere was fantastic, so joyful,  so simple and genuine, and the athletes were so focused, so beautiful in the effort, that I made the following promise to myself: I would also train in that discipline.

It is a late calling then, since I’ll soon turn 28 and have a lot of physical improvements to make – I’m literally starting from scratch (my crawl should be banned, really). Although my strong points might be my determination and my ability to respect a certain discipline. « When there’s a will, there’s a way » will therefore become my motto.

So I find myself daydreaming about extreme physical performances, such as the incredible and sublime Norseman race. An Ironman ( a 3800m swim in a fjord at 4AM, then a 180km bike ride among mountain saddles, and finally, a 42,2km run) in western Norway, in the middle of a setting which, I have to admit, made me shed a tear while watching the video above.

Just thinking about it, and my stomach gets tied up in knots. Someday maybe…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s