Madrid, Madrid…

SONY DSC

Madrid, j’y ai passé une partie de mon enfance, j’en suis partie à 10 ans et je n’y suis plus jamais retournée. Madrid, si je me laissais aller à tomber dans le cliché, serait mon Paradis perdu. Cette espèce de bonheur naïf et insouciant que seul un enfant peu ressentir, qui s’estompe au fil des ans pour ne devenir plus qu’un idéal totalement immatériel, sans prise aucune avec la réalité, seul fruit de souvenirs de journées ensoleillées passées dans la Sierra, de nuits de fêtes où nous avions exceptionnellement le droit de nager dans l’obscurité, de « granizados de limón » bus aux terrasses de la Plaza Mayor ou de Tolède, de jeux d’enfants ponctués de nèfles et de pignons cueillis ou ramassés par nos soins. Lire la suite

Publicités